Séminaire de Géométrie et Quantification


Pierre Lochak

(Centre de Mathématiques de Jussieu, Université Paris Pierre et Marie Curie Paris 6)

Lundi 4 décembre 15h30 salle 201, IHP.


Titre: Un épilogue mathématique à « Récoltes et semailles »

Résumé: La théorie dite aujourd'hui de Grothendieck-Teichmüller est peut-être le produit le plus remarquable de la dernière période de la vie mathématique de Grothendieck. Comme il l'indique lui-même, il y voyait, avec le thème motivique, son legs inachevé le plus « brûlant ». Or cette théorie s'est développée, d'abord sous l'impulsion de Pierre Deligne, dans une direction très différente de celle qu'avait envisagée Grothendieck. Je m'attacherai avant tout à expliquer cette bifurcation, entre linéaire et non linéaire si l'on veut, plus techniquement entre complétions prounipotentes et profinies, et à montrer que la version originale peut fort bien être développée (et l'a été) selon des voies très différentes de celles qui ont été le plus communément (et avec succès) poursuivies.







Page principale