Vincent de Gaulejac

Sociologue clinicien

AG/Conférence à l'INRIA, 14 mars 2017

Le fichier vidéo est téléchargeable ici.

Présentation du conférencier

Exposé
La sociologie clinique
La souffrance au travail est mesurable scientifiquement
Un phénomène social, global, mondial
Le nouveau modèle managérial, excellence et culture du résultat La "Crise" comme conséquence du modèle managérial Les grands cabinets de consultants
Le "concept" de "gestion des ressources humaines"
De la discipline du corps à la mobilisation de la psyche / le contrat de travail narcissique
L'évaluation. L'excellence mène immanquablement à l'échec)
Ceux qui se suicident étaient performants, dans l'excellence Dépression, régression, culpabilité
Un système paradoxant "Je suis libre de travailler 24h/24"
Pourquoi les gens se plaignent-ils ?
Contester les classements objectifs ?
Excellence dans la recherche: de quoi parle-t-on ? Le renvoi d'ascenseur Evaluation de laboratoire: "tous proches du burn-out" Le classement de Shangaï
Pourquoi ça rend fou les paradoxes ? Paradoxe logique Paradoxe psychologique, injonctions paradoxales (mère/enfant)
Les organisations sont devenues paradoxantes: "Nous sommes tous d'accord pour dire que l'entreprise a besoin d'actes et non de mots"
La "novlangue managériale" ne permet plus de rendre compte des contradictions
Le paradoxe de la compétitivité: "Pour lutter contre le chomage, il faut réduire les effectifs"
Les paradoxes de l'excellence "L'excellence durable", destruction du monde commun Le syndrome "Lance Armstrong": la triche
Comment bien travailler ? Décalages entre le prescrit et le réel (C. Dejours)
Les revues à comité de lecture produisent une violence symbolique incroyable
Un cas de tentative de suicide: Catherine Kokoszka La maltraitance institutionnelle Le discours de Catherine Kokoszka est partout
La contradiction entre l'institution et ce qui fait sens A l'hôpital
L'idéologie managériale, une anti-idéologie, un discours globalitaire
Questions
Question 1: Que vous inspire la devise "inventeurs du monde numérique" de l'INRIA ? Pourquoi la rationalité (du monde technologique) ne s'appliquerait-elle pas aux humains ?
Question 2: Avez-vous des pistes de solutions ? Qu'est-ce qu'on peut faire au dela du constat ?
Question 3: Comment faire prendre conscience collectivement à nos dirigeants de la problématique ?
Question 4: Comment faire face à des exigences très différentes selon les pays ?
Question 5: Comment voyez-vous le modèle du travail en positif ?

Réponses
Outils numériques: plus on gagne du temps, moins on en a. Aux Etats-Unis les gens dorment 2h de moins qu'il y a 60 ans
Rationalité: il y a des différences entre humains et robots. L'être de l'homme est l'affectif, l'émotionnel, l'amour, la haine... Il faut réintroduire la subjectivité
Que faire ? Recommencer à penser
Il n'y a pas de solution dans l'approche "solution". Les dirigeants paient des gens pour réfléchir à leur place. Stop! C'est ceux qui sont au plus près du travail réel qui sont en mesure de prendre en compte les conséquences du diagnostic
Ne pas passer par la fenêtre: arrêter de penser (le clivage) Dire non quand il n'y a plus de cohérence
Retrouver le sens, la cohérence: un indicateur à mettre en place
Ecouter. Conserver l'humour. Faire un diagnostic collectif. Méta-communication par rapport aux situations paradoxales (enfant/mère)
On peut se faire aider par des gens extérieurs pour faire ce qu'il faut pour qu'il puisse y avoir cette confrontation d'analyse des paradoxes que produit l'organisation
Il faut arrêter de penser que ça oppose ceux d'en haut et ceux d'en bas
Donner les mots pour déconstruire, analyser. S'en emparer collectivement. Autres outils que l'analyse: le jeu, l'imaginaire. Canaliser la violence institutionnelle pour la transformer en capacité collective. Théâtre. Développer l'évaluation dynamique contre l'évaluation performative par les indicateurs.
Espaces pour s'exprimer collectivement (ex: soutenance de thèse). Ne pas rester isolé.
Ne pas se résigner (le sentiment d'impuissance produit la dépression)
Commençons à discuter par les indicateurs utilisés par les évaluateurs, en commençant par discuter les hypothèses qui sous-tendent les indicateurs
Les résultats dramatiques des "bons élèves": RGPP, "modernisation" des institutions. Il faut revenir au plus près de la compréhension du travail réel.

"Il faudrait pouvoir penser deux choses contradictoires en même temps: que les choses sont sans espoir, et être cependant décidé à les changer" (Francis Scott Fitzgerald)